Les différents types de chaussures de course à pied

L’hiver inconfortable nous dit au revoir et l’agréable saison en plein air est sur le point de commencer. Si vous avez interrompu votre programme de course pendant les mois de gel, vous devriez maintenant recommencer lentement mais sûrement à faire du jogging pour être en forme à temps pour le printemps.

Pour ceux d’entre vous qui sont actuellement à la recherche de nouveaux équipements, voici  un résumé des différents types de chaussures de course. Vous trouverez donc rapidement le modèle idéal qui correspond parfaitement à vos besoins et à vos habitudes.

Au cours de la dernière décennie, le marché des chaussures de course a connu une croissance énorme en raison d’une demande qui a presque explosé. Aujourd’hui, il existe le type de chaussure idéal pour chaque coureur, chaque surface et chaque circonstance d’entraînement. La gamme de produits est divisée en six types différents, qui sont conçus pour répondre aux exigences les plus diverses.

Toutefois, avant de choisir un type, vous devez d’abord faire faire une analyse sur tapis roulant pour connaître les éventuelles malpositions du pied et votre comportement de roulement typique. Cette connaissance est essentielle pour le choix de vos compagnons.

Chaussures de course : neutre

Les chaussures de course du type “Neutre” conviennent à presque toutes les surfaces. Vous pouvez faire vos rondes avec ces merveilleux touche-à-tout dans la rue comme dans le parc. Les chaussures neutres sont également adaptées à l’entraînement de loisir et aux compétitions, car elles permettent de travailler sur de longues et de courtes distances.

Les chaussures de sport sont légères et ont une absorption des chocs moyenne à élevée. Ce sont des modèles parfaits pour les joggeurs qui ne souffrent pas de malpositions des pieds et n’ont donc pas besoin d’éléments de soutien supplémentaires lorsqu’ils courent.

Chaussures de course : stable

Comme leur nom l’indique déjà, ces chaussures se caractérisent par des éléments de soutien supplémentaires, appelés supports de pronation. L’effet : les joggeurs, qui ont tendance à se pencher vers l’intérieur lors du déroulement, sont stabilisés et le risque de blessure lors du jogging est minimisé.

Ces chaussures sont généralement fabriquées dans un matériau robuste et résistant et le rembourrage est plus prononcé que dans les modèles neutres. Ces chaussures de fitness sont également adaptées à toutes les surfaces et conviennent aussi bien à l’entraînement qu’à la compétition.

Le type de chaussures de course : minimum

Les chaussures de course de ce type se caractérisent avant tout par leur énorme légèreté et leur construction plate. Ces modèles combinent une stabilité dynamique avec un amortissement très léger. Avec eux, vous pouvez courir sur toutes les surfaces sans aucun problème.

Les chaussures minimales ne conviennent toutefois qu’à titre conditionnel aux coureurs ayant une malposition du pied, car elles ne disposent pas de supports supplémentaires qui les empêchent de se déformer vers l’intérieur ou vers l’extérieur lorsqu’ils roulent.

Le type de chaussures de course : naturel

Le type Naturel est une extension des modèles minimaux. Ces chaussures de course très spéciales ont connu un énorme essor de popularité depuis le début du nouveau millénaire. L’idée derrière ces chaussures de jogging spéciales : le porteur doit avoir la sensation d’être pieds nus pendant l’entraînement. Cela est possible grâce à des matériaux souples, légers et respirants, à un amortissement minimal et à un design très plat. Le résultat de cette construction ingénieuse est une sensation de course naturelle.

Important : comme le type Naturel exerce une tension inhabituelle sur vos articulations et vos tendons, vous devez vous y habituer lentement. Il est donc préférable de commencer par une marche rapide avant de commencer à suivre soigneusement votre routine de course habituelle.

Cependant, une fois que vos muscles se seront habitués au type naturel, vous pourrez marcher sans problème avec ces chaussures sur des surfaces dures, mais aussi souples et inégales.

Le type de chaussures de course : compétition

Ces chaussures de course sont principalement conçues pour la situation concurrentielle. Cela signifie que les compagnons minimalistes doivent rendre leur porteur aussi rapide et léger que possible, c’est pourquoi des éléments de soutien et d’amortissement supplémentaires font généralement défaut dans ce type. De plus, ils sont faits de matériaux légers aussi fins et flexibles que possible.

Bien que les modèles conviennent à toutes les surfaces, ils ne doivent être utilisés que de manière limitée pour un entraînement régulier et de loisir. Comme pour la chaussure Natural, ce modèle permet d’habituer lentement les muscles à l’amortissement minimal et à la semelle souple sur une plus longue période, car les tendons et les articulations doivent y absorber plus de forces qu’avec d’autres modèles.

Le type de chaussures de course : piste

Les chaussures dites de trail sont spécialement conçues pour les terrains accidentés. Vous pouvez donc vous promener à merveille sur des sols forestiers bosselés ou des plages de sable en pente avec ces spécimens robustes.

Grâce à leurs semelles extérieures structurées et extrêmement adhérentes, à leurs membranes imperméables et à leurs matériaux supérieurs solides, ils peuvent supporter beaucoup de choses et vous garantissent une stabilité maximale, même lorsqu’ils sont mouillés. Grâce à leur construction extra résistante, ces chaussures vous permettront de conquérir sans problème les itinéraires les plus difficiles !

Petit guide des chaussures pour hommes
Les 10 règles de la chaussure parfaite pour homme